Blog

Journal de bord Semaine 4

Pour le prototype, le système de verrouillage et le design final des chenilles ne seront pas réalisés : nous irons au plus simple. Par ailleurs, en raison de la faible taille du prototype, nous risquons d’être obligé de ‘’sortir’’ la carte Arduino du pont, afin de ne pas excéder la hauteur de chaque tablier.

Nouveau changement :

les moteurs commandés excèdent la taille maximale disponible dans le prototype. Le prototype sera donc uniquement constitué des trois tabliers du pont et de la fonction de déploiement ; le déplacement n’étant pas le point le plus important, et le nouveau système de motorisation prenant trop de temps à réaliser.

Nouveau système de motorisation:

Pour la motorisation de l’ensemble, un système réduit peut-être composé d’un moteur à courant continu et d’un servomoteur. Cet ensemble est relativement plat, et pourrait convenir. Le servomoteur fait tourner la plaque de connexion du moteur, inversant ainsi les branchements. Le moteur doit néanmoins être équipé d’un système réducteur à la sortie afin de le rendre assez puissant pour faire avancer le pont, même lentement

BB

La rotation d’un des disques de 90° permet d’inverser les pôles plus et moins aux bornes du moteur à courant continu et donc de le faire fonctionner dans les deux sens.

Journal de bord Semaine 3

Semaine 3

Réflexion sur la chenille :
Faire un bord ‘’carré’’ au niveau de la jonction des tabliers rendra le système plus stable.
Les engrenages faisant tourner les chenilles doivent être à un tournant de la chenille, de telle façon qu’elle s’enroule autour de lui. Ces points sont au nombre de 3 sur la chenille : le galet à l’extrémité du vérin, difficile à motoriser en raison de sa mobilité, et les deux engrenages du coté carré. Cela rajoute donc une difficulté : la motorisation se fait du côté de la jonction des tabliers. Le problème de place devient important.
Un prototype de la chenille a été réalisé en lego. Le vérin a été conservé car les chenilles du modèle final seront sans doute des chenilles souples, non-segmentées.

Réflexion sur le contrepoids : il est en fait possible d’en faire un seul se déplaçant sur toute la longueur du pont lorsque ce dernier est entièrement déplié. Sans doute plus efficace, il faut l’étudier.

Liste des composants nécessaires
– 4 moteurs pas à pas(chenilles)
– 1 moteur pour le contrepoids (demande au prof pour conseils)
– 2/4 servomoteurs de 360° pour tablier (demande au prof pour conseils / moteur pas à pas)
– Sandbox
– Un système de contrepoids unique est conservé, il s’agit en effet du système le plus efficace.
– Système de ‘’lock’’ permettent de le laisser déplier et soutenir des charges sans forcer les servomoteurs.  à étudier.

Journal de Bord Semaine 2

Semaine 2

Troisième objectif : un déploiement sécurisé

#3 chenilles améliorées et remplacement, adaptation à la longueur de la chenille

chenilles projet

Quatrième objectif : contrôle à distance
#1 télécommandé par tablette via connexion bluetooth

Le projet est intégré dans deux problématiques : la recherche et développement ainsi que les objets connectés. Le pont en lui-même constitue la partie R&D, mais des capteurs vont permettre de mesurer différentes choses pour l’intégrer aux objets connectés. Parmi les pistes de recherches, deux vont être étudiées : la première est un système de récupération des données de déplacement, par les actions des moteurs, et la seconde est un système de récupération de données sur l’obstacle franchi, par un capteur d’ultrasons.

Avec l’avancée du projet vient une question : proposer des solutions, c’est bien, mais il faut aussi que tout tienne dans le pont.

Aussi commencerons nous à faire des tests pour les places, et à voir la taille du projet.

Objectifs

Premier objectif : jonction deux à deux des tabliers du pont

#1 le pont doit pouvoir se plier dans un sens et dans l’autre.

 – Un troisième élément est nécessaire pour joindre les deux parties du pont.

Capture1

A

#2 le système doit être motorisé (servomoteur)

B

C

Second objectif : la mobilité

#1 le pont doit pouvoir avancer / tourner

D

#2 cela doit être possible sur chaque face

E

Troisième objectif : un déploiement sécurisé

#1 individualisation des jonctions de tabliers

F

#2 stabilité de l’ensemble
Contrepoids : système de 3 contrepoids mobiles dans les parties du tabliers

G

Journal de bord

Innovation – recherche et développement & objet connectés

Semaine 1

Projet
Idée du projet : un pont mobile

Contexte :
Les seuls ponts mobiles existants actuellement sont des chars de l’armée, équipés pour constituer un pont mobile en rivière, ou pour poser le pont par-dessus un précipice. Seulement, en cas de tremblement de terre, il peut il y avoir des failles de terrain, ou des fossés plus larges, devenant ainsi infranchissable. Dans ce cas-là, l’armée intervient rarement. L’idée est donc de constituer un pont mobile dirigeable pour les services d’interventions suite aux catastrophes naturelles.

Schéma : premier jet

premier jet projet

Idée pour une amélioration ultérieure du projet :
– Capteurs d’ultrasons permettant de calculer si le pont pourra enjamber le précipice, sans quoi une lumière rouge s’allume.
– Un gyroscope permettant d’automatiser le déploiement puis le repliement du pont.
– Un système de contrepoids permettant de rééquilibrer l’ensemble

Cahier des charges

Cahier des charges du projet d’innovation

 

Objet : pont mobile

Objectif : établir un pont stable entre deux bords d’un fossé/cours d’eau/ravin/faille.

Doit pouvoir se déplier depuis une rive et se replier depuis n’importe laquelle des deux rives.

Doit pouvoir se déplacer de façon autonome.

Doit pouvoir communiquer avec l’utilisateur.

Doit pouvoir supporter un poids de 500 à 1000 g.

 

 

CAHIER DES CHARGES

 

OBJET : pont mobile dépliant

 

Capacités requises :

-dépliage autonome au-dessus d’un fossé

-véhicule tout chemins/ tout terrain.

Capacités :

-repliage possible des deux côtés du fossé

-rouler sur une face ou sur une autre

 

Cahier des charges

Cahier des charges du projet d’innovation

Objet : pont mobile

Objectif :

  • établir un pont stable entre deux bords d’un fossé/cours d’eau/ravin/faille.
  • Doit pouvoir se déplier depuis une rive et se replier depuis n’importe laquelle des deux rives.
  • Doit pouvoir se déplacer de façon autonome.
  • Doit pouvoir communiquer avec l’utilisateur.
  • Doit pouvoir supporter un poids de 500 à 1000 g.